Remplacer l'éponge ?

Remplacer l'éponge ?

J'essaie depuis quelque temps de remplacer des produits jetables par des produits plus durables, pour éviter de jeter encore et encore plus de choses. J'ai eu pour idée récemment de vouloir remplacer l'éponge dans mon quotidien.

État des lieux

Pour me débarrasser des éponges, j’ai d’abord commencé par lister les utilisations que j’en avais. J’ai noté deux utilisations essentielles : nettoyer les pièces de la maison, notamment la salle de bain, et pour faire ma vaisselle. Restait à trouver l’alternative à chacune de ces utilisations.

Nettoyer la maison

Ce fut probablement le plus simple. J’utilisais déjà des lingettes microfibre pour faire la poussière. Il a été naturel de remplacer les éponges par ces lingettes. Il en existe de différents types, qui fonctionnent plus ou moins bien sur support mouillé. J’ai trouvé la lingette idéale dans le lot que j’avais acheté à mon emménagement et elle me sert depuis plusieurs mois à faire le ménage de ma salle de bain associé à mon nettoyant spécial salle de bain (de la marque Étamine du Lys, bientôt remplacé par un de la marque You).

Faire la vaisselle

Ici, la tâche fut plus complexe. Je ne me voyais pas utiliser de lingette microfibre pour faire ma vaisselle, ce ne serait pas assez abrasif pour les tâches les plus incrustés et loin d’être le plus évidant. J’ai donc décidé de faire le crash-test de 3 produits différents : le tawashi, la brosse et l’éponge en silicone.

Le tawashi

Petite éponge en coton fabriquée maison à partir de vieux bouts de tissus, le tawashi avait ce gout de recyclage et de zéro déchet qui donne envie de s’y intéresser. En service, je l’ai trouvé très efficace, ça reste agréable à utiliser, ça nettoie toute la surface de l’objet comme une éponge, et c’est suffisamment flexible pour nettoyer les verres par exemple. Niveau nettoyage, c’était parfait, par contre, ça met un temps fou à sécher ! Je ne sais pas si cela tient à ma méthode de fabrication ou au tissu utilisé, mais une semaine plus tard, le tawashi était toujours humide ! Je ne vous dis pas comment les bactéries devaient proliférer là-dedans, ce fut rédhibitoire.

La brosse

La brosse promettait d’être une alternative durable et suffisamment abrasif contre les tâches, tout en respectant votre vaisselle. C’est une des alternatives que j’ai testé le plus longtemps. La brosse de vaisselle est particulièrement efficace pour enlever les tâches incrustées sur les plats et arrive à aller dans certains coins, mais est totalement inutilisable pour laver les verres. De plus, j’avais la mauvaise impression que ma vaisselle n’était pas totalement propre, qu’il restait des zones non nettoyées par la brosse, ce qui ne me plaisait pas. En plus, la brosse se salit assez vite, même en la nettoyant après chaque vaisselle, voir même pendant les vaisselles. Plus d’inconvénients que d’avantages à mon gout.

L’éponge en silicone

C’est l’étrange objet rouge en photo, je l’ai trouvé par hasard à centrakor. Elle dispose de deux faces, une pour nettoyer et l’autre pour gratter, ainsi qu’un grattoir en céramique pour décoller les tâches récalcitrantes sans abimer sa vaisselle. Les promesses étaient hautes, surtout que sa forme et sa texture permettaient de la laver facilement et promettaient une durée de vie importante. Malheureusement, celle-ci avait deux gros soucis que je retrouvais sur la brosse : l’impossibilité d’accéder à certains endroits de ma vaisselle (notamment le fond des verres) à cause de sa rigidité et l’impression désagréable que ma vaisselle était mal lavée.

Conclusion

Eh bien pour l’instant je n’ai pas trouvé d’alternative miracle à l’éponge pour la vaisselle et je continue de les utiliser pour cette tâche. C’est encore le plus agréable et efficace que j’ai pu tester.

Posted on
Categories: