Réduire ses déchets

Réduire ses déchets

Même si le développement du recyclage avance en France, avec de plus en plus de collectivités qui permettent le recyclage de tous les plastiques d’emballages, le meilleur déchet reste celui qui n’est pas produit. Il est donc utile de réduire ses déchets pour réduire son empreinte écologique.

Le fait maison et le vrac

Favoriser les produits fabriqués maison, plus écologiques, ils ne nécessitent pas d’emballages vu que vous les produisez vous-même. Mais cela n’étant pas forcément possible pour tout, il y a la possibilité de favoriser le vrac, on en trouve aujourd’hui dans beaucoup de commerces traditionnels, ou dans des enseignes bio ou spécialisées, dans ces dernière, on peut venir avec ses propres récipients, ses propres emballages réutilisables (plutôt que les petits sachets en grande distribution).

On trouve également dans les enseignes bio et zéro-déchet des produits de substitution aux produits traditionnels avec moins d’emballage, moins de plastique, voir aucun emballage, par exemple du dentifrice, du shampoing ou du déodorant solide. Sans oublier un indispensable trouvable partout : le savon solide pour dire au revoir au gel douche et savon liquide.

Plus de recharge, moins de jetable

Sans changer ses habitudes, on peut privilégier les recharges aux produits classiques, comme pour la lessive par exemple, où les sachets plastiques de recharge demandent moins d’emballage qu’un bidon classique. Pareil pour les produits ménagers, où certaines marques, comme You ou Etamine du Lys, proposent de petites recharges concentrées à diluer dans de l’eau pour recharger leurs bidons.

Autre part importante de nos déchets, les objets jetables. Que ce soit l’essuie-tout, les mouchoirs en papier, les cotons démaquillants, des alternatives existent, qui se révèlent plus économiques sur le long terme. Ainsi, les essuie-touts peuvent être remplacés par des linguettes microfibres, les cotons démaquillants jetables existent en version réutilisables et lavables en machine, et les mouchoirs en tissus peuvent remplacer ceux en papier dans la plupart des cas (pas en cas de maladie, où il y a un risque de surinfection)… Ce ne sont bien sûr que des exemples et bien d’autres produits peuvent être remplacés.

Le dernier petit geste pour la route

Pour finir, n’oublions pas la publicité qui inonde nos boites aux lettres et qui se retrouve ensuite dans nos sac de tri, une simple étiquette « stop-pub » nous permet de nous en débarrasser.

Posted on
Categories: