Petits conseils de mode

Petits conseils de mode

La consommation de masse dans tous les domaines mène à épuiser les ressources de notre planète. Dans le secteur de la mode, ce mouvement est appelé Fast Fashion, où les différentes marques renouvellent leurs collections toutes les deux semaines pour donner au consommateur l'envie d'acheter, tout en leur proposant des produits de mauvaise qualité à bas prix. Mais, en appliquant de petits conseils de bon sens, on arrive à réduire fortement son impact sur l'environnement, le tout étant de bien choisir ses vêtements.

On opte pour du basique

Le conseil le plus simple à mettre en œuvre est de choisir des basiques. Le renouvellement continu des collections des différentes marques met en avant à chaque fois de nouveaux motifs, de nouvelles coupes, qui vont être à la mode aussi longtemps que la collection sera en vente, parfois une saison complète si vous avez de la chance.

Il y a toute fois des vêtements qui sont toujours en rayon, aux coupes simples, avec des motifs intemporels (carreaux, lignes type marinière) ou de couleur unie, ce sont les basiques. L'avantage de ces basiques, c'est qu'ils se marient plus facilement avec d'autres vêtements, permettant des associations plus simples et plus nombreuses, et qu'ils sont hors des effets de mode (ou presque). Ils ne font jamais tâche dans une garde-robe. On en trouve dans toutes les enseignes vendant des vêtements et souvent à des tarifs très avantageux.

On choisit ses matières

Autre point important lorsque l'on souhaite garder des vêtements plusieurs années tout en les portant régulièrement : le choix de la matière. On souhaite, en effet, que les vêtements résistent aux lavages en machine, au séchage, au repassage, et ce de nombreuses fois sans que la matière se détériore ou se déforme.

Pour les t-shirts, il faut faire particulièrement attention à la densité du coton, la matière ne doit pas être trop fine pour pouvoir résister. Je me souviens de ma première visite dans un magasin H&M, où les t-shirts, vendu 15€, étaient si fin qu'ils en étaient partiellement transparents ; ils étaient certes légers et agréables, mais on se rendait compte au toucher qu'ils ne résisteraient pas bien longtemps aux passages en machine à laver.

Petite recommandation : Les t-shirts en coton de la gamme yoga de Domyos à Decathlon : une matière résistante, une coupe agréable, choix de couleur intéressant, bonne résistance en machine.

Point à surveiller également pour les jeans, qui sont des pièces basiques d'une garde-robe et qui doivent normalement durer dans le temps. Les grandes enseignes, pour rendre les jeans plus agréables à porter, ajoutent dans le tissus de l'élasthanne, rendant les jeans plus flexibles et plus agréables à porter, malheureusement, cet ajout les rend également plus fragiles. Il faut dans l'idéal, privilégier les jeans sans élasthanne, qui seront un peu plus rigides, mais dureront bien plus longtemps.

On répare ou on fait réparer

Une des causes possibles d'achat d'habits est l'usure, la piètre qualité de certaines pièces fait que les habits peuvent se détériorer facilement. Si certaines usures ne peuvent pas se réparer facilement, ou pas du tout, d'autres sont tout à fait récupérables. Donc à vos fils et aiguilles pour réparer ces trous à vos chaussettes, ces coutures qui se sont défaites ou pour accrocher ce bouton qui est tombé. Il existe également des patchs thermocollants pour récupérer un trou sur un jean et si vous avez des doigts de fée, vous arriverez également à réparer les fermetures éclairs de vos vêtements.

Mais si vos talents en couture sont limités, n'oubliez pas qu'il s'agit du métier de certaines personnes (ou d'un passe-temps chez d'autres) qui pourront le faire à votre place.

On essaie d'acheter plus local

Enfin, pour ceux qui ont les moyens, ou qui voient dans leur acte d'achat un investissement sur le long terme, il est intéressant de regarder la provenance des vêtements achetés. Certaines marques permettent d'acheter local, avec des vêtements fabriqués (au moins en partie) en France. Le tarif est plus élevé et il faut voir si la qualité permet une utilisation fréquente sur le long-terme, mais il s'agit d'achats militants pour une autre forme d'économie et qui peut protéger et créer des emplois locaux.

Quelques exemples de marques fabriquant en France : 1083 pour leurs jeans nottaments, Le slip français pour leurs sous-vêtements mais aussi d'autres pièces... (et tellement d'autres que je ne connais pas encore)

Posted on
Categories: