J’ai presque supprimé mon compte Amazon

J’ai presque supprimé mon compte Amazon

Dans le groupe restreint des GAFAM, il y a une entreprise dont j’ai bien du mal de me séparer : Amazon. Mais j’ai décidé de changer ça.   

État des lieux 

  Amazon, c’est ma boutique en ligne favorite pour acheter tout et n’importe quoi, notamment grâce à ses consignes automatiques qui me permettent de récupérer facilement mes colis (que je ne peux pas récupérer en journée, vu que je travaille). J’avais même un abonnement Amazon Prime pour pouvoir profiter des livraisons en 1 jour ouvré gratuites et l’accès à Amazon Prime Vidéo, le service de streaming de l’entreprise. Ma liseuse de livres électroniques est une Amazon Kindle, je l’ai changé récemment en prenant un nouveau modèle qui va donc m’accompagner plusieurs années. Enfin, dernier service que j’utilisais, Amazon Music, qui m’a séduit avec une offre promotionnelle pour tester le service.    Mais, récemment, un reportage de l’émission Capital pour M6 a mis en lumière le fait qu’Amazon détruisait des milliers de tonnes de produits neufs et en bon état et encourageait cette destruction. C’est ce reportage, que je n’ai pas vu, mais qui a fait grand bruit dans différents médias, qui m’a donné le coup de pied qu’il me fallait pour changer mes habitudes.   

En route pour la suppression 

  Première étape, la suppression de mon abonnement Amazon Music, service que je n’appréciais pas forcément. La suppression de l’abonnement et assez simple, et on peut même laisser un commentaire lors de la suppression, je me suis lâché :D. Pour remplacer ce service, je suis retourné à mon service préféré : Deezer.    Deuxième étape : le compte Amazon. Malheureusement, là c’est beaucoup plus compliqué. J’ai réussi assez facilement à de désabonner d’Amazon Prime, j’ai même eu le droit à un remboursement partiel. J’ai également pu retirer ma carte bancaire enregistrée dans mon compte pour révoquer l’accès qu’Amazon avait. Mais au moment de passer à la suppression complète du compte, ce fut la douche froide. La procédure est très complexe et nécessite d’aller fouiller la rubrique d’aide pour arriver finalement à un formulaire de contact du service client où l’on doit choisir des options spécifiques pour finalement se voir proposer l’option… qui demande de prendre contact avec le service client par téléphone, chat ou mail, ce que je trouve particulièrement embêtant. Au moment de passer à l’action, je suis pris d’un doute concernant les livres achetés lors de la GrosseOP et qui sont sur ma liseuse Kindle et je suis assez peu rassuré par le texte ambigu de la page d’aide. Pour être sûr de pouvoir continuer à utiliser ma liseuse et à y lire mes livres achetés sur la plateforme, je décide donc de garder mon compte.    Je pense néanmoins regarder à retirer les DRM de ces livres avec Calibre pour pouvoir en profiter quoi qu’il arrive et ainsi pouvoir supprimer sans appréhension ce qu’il reste de mon compte Amazon. Concernant l’achat de livres numériques, je sais que je trouverai facilement un remplaçant (et j’ai du stock de lecture qui m’attend déjà). 

Un remplaçant ?

Pour remplacer Amazon pour mes commandes internet, je cherche encore où je vais pouvoir trouver un tel choix… Je me refuse d’utiliser Cdiscount, dont le site internet est un véritable sapin de Noël qui clignote de partout, et qui est en plus souvent épinglé par l’UFC Que Choisir pour des pratiques de réduction trompeuses. Je passe quelques commandes de temps en temps sur Fnac/Darty et RueDuCommerce, mais on est encore loin du choix du géant américain.

Concernant les livres papier, je n’ai jamais apprécié commandé sur internet, ou uniquement pour des livres pédagogiques, sinon, je préfère aller dans ma librairie préférée. Pour le reste, je vais essayer de privilégier les petits commerces de centre-ville (j’y suis en 10 minutes à pied), et les grandes surfaces si je ne trouve pas, ça devrait suffire.

Posted on
Categories: