De l'autre côté de la nuit : Les enfants d'Evernight, tome 1 - Mel Andoryss

De l'autre côté de la nuit : Les enfants d'Evernight, tome 1 - Mel Andoryss

N'ayant pas envie d'une lecture compliquée, mais sans savoir ce que je voulais lire cette fois-ci, je me suis arrêté sur le premier tome de la série de roman Les enfants d'Evernight que j'avais obtenu lors de la #GrosseOP.

Ce tome suit l'histoire de plusieurs personnages, mais plus particulièrement Camille et Max dans le monde d'Evernight, un lieu peuplé d'animaux parlant et de taille impressionnante mais quasiment dénué d'humains. Camille est arrivé par hasard dans ce monde en souhaitant ne jamais se réveiller, pour ainsi échapper à la pension. Son souhait se réalise et elle atterrit à Evernight, dans le secteur de Max, le marchand de sable, qui s'empresse de se débarrasser d'elle en l'envoyant en ville.

Camille n'est pas la bienvenue à Evernight, comme tous les humains, qui sont envoyés à l'orphelinat du Cheval Pendu en attendant leur départ. Bien que Camille veuille rentrer chez elle rapidement, elle ne sait pas comment s'y prendre et se fait prendre au piège par le mystérieux Sam qui a un plan tout autre.


J'ai partiellement apprécié ce livre. J'ai bien aimé la clarté des actions, qui sont expliquées de manière suffisamment simple pour se faire une image mentale, ce qui est assez normal pour un livre de littérature jeunesse. Néanmoins, ce livre souffre d'une affreuse lenteur, on a l'impression qu'il ne se passe quasiment rien dans ce premier tome, qui ne manque pourtant pas d'actions, tellement les enjeux sont manquants. On peine à s'attacher aux personnages, ce qui rend la tâche de Camille pour rentrer chez elle peu intéressante, et les motivations des autres personnages restent floues.

L'auteure semble avoir mis dans ce livre un univers extrêmement vaste, riche et complexe, mais ce premier tome l'esquisse finalement assez peu pour être réellement attrayant. Au final, suite à ma lecture, j'ai eu l'impression de lire la première partie d'un roman, une partie de présentation de l'univers et des enjeux, mais pas suffisamment intéressant pour m'inciter à lire la suite, ce qui est plutôt dommage pour un livre de 288 pages.

Posted on