Couleur café

Couleur café

Amateur de thé ayant du mal à me mettre à autre chose, je me suis mis depuis un an environ au café.

Première découverte

Il y a quelques années, lors de ma vie étudiante, je prenais au petit-déjeuner une grande tasse de chicoré-café vécu du lait et beaucoup de sucre, pour faire passer le goût et me donner un coup de boost pour la journée, surtout qu’à l’époque, j’avais du mal avec le thé. Plus récemment, voulant avoir un petit coup de boost lors de certains remplacements l’an dernier et le thé, auquel je me suis mis depuis, ne suffisant plus à me garder éveillé, j’ai essayé les petits sticks de café instantané de la marque Maxwell House, qui ne m’ont pas parus trop désagréable.

C’est avant tout le format pratique qui m’a plus, je pouvais emporter les petits sticks partout, on trouve dans chaque école une bouilloire ou un micro-onde pour faire chauffer de l’eau. Le café est également prédosé pour faire une tasse, l’intensité ne change donc pas d’une préparation à l’autre. En regardant le pris au kilo ou pour 100g par contre, on y réfléchit deux fois. Ce genre de conditionnement est cher et pas très écologique. J’ai donc envisagé d’autres options pour continuer à avoir mon petit café auquel j’étais maintenant habitué.

Le choix de la cafetière

J’aurais pu continuer à prendre du café instantané que j’aurais dilué dans de l’eau chauffée à la bouilloire, mais le choix est assez restreint par rapport à d’autres conditionnements et types de cafés et la qualité annoncée n’est pas toujours au rendez-vous. Même si je n’ai pas le goût du café très développer, je préfère avoir un café doux que quelque chose de trop amère. J’ai donc réfléchi à plusieurs solutions.

J’ai d’abord pensé à la cafetière électrique classique, mais celle-ci ne correspond pas à mon usage quotidien qui est devenu une tasse de café le matin. Celle-ci convient mieux pour effectuer plusieurs tasses ou pour verser ensuite dans un thermos, en plus je ne sais pas comment ça fonctionne et ça me faisais un peu peur de l’acheter pour ne pas savoir l’utiliser correctement.

J’ai aussi mis de côté tous les machines semi-professionnelles ou haut de gamme, je n’ai pas le budget, ni les compétences, ni le sens du goût suffisamment développé pour.

Il me restait les différentes machines à dosettes et à capsules. Étant un néophyte, je me suis contenté de regarder les machines très grand public donc les consommables sont disponibles facilement. J’ai mis de côté les machines Nespresso dont le prix était trop élevé et les capsules très chère, difficiles à trouver où j’habite (même si on trouve de plus en plus de capsules compatibles) et l’impact écologique de ces capsules. J’ai aussi écarté de mon choix les machines du système Dolce Gustave, dont les capsules propriétaires sont chères et particulièrement capricieuses (un code barre est apposé sur celles-ci, s’il est un peu effacé, pas de café). Il me restait donc les machines à dosettes Senseo dont les dosettes sont en papier (filtre à café dont l’impact écologique est moindre que les solutions des concurrents), facilement trouvables (dans tous les supermarchés, de la marque Senseo ainsi que des compatibles) et accessibles financièrement.

Évolution de ma consommation

Comme vous l’avez compris, j’ai choisi une cafetière Senseo, la plus basique de la gamme avec des dosettes de la marque, notamment celles de café « doux » et « décaféiné ». Avec cette machine, j’ai commencé à tourner à 3-4 cafés par jour, reléguant le thé à presque rien dans ma consommation. J’ai exploré diverses marques de dosettes compatibles trouvées en magasin, mais aussi sur internet (le site Maxicoffee qui dispose d’un choix important). Sur internet, j’ai notamment pris des dosettes de la marque Destination, une marque bio, accessible et que je connaissais déjà pour son thé et ses rooibos.

Plus récemment, explorant la grande surface proche de chez moi à la recherche de cadeaux de Noël pour mes proches, je suis tombé sur des dosettes permanentes de la marque Mellita (la marque des filtres à café), que l’on peut remplir de café moulu (ce qui promettait plus de choix de café, tout en étant plus avantageux financièrement). J’ai donc cédé à cet achat et je l’utilise pour mon café du matin depuis un petit mois, avec un café doux de la marque Alter Eco (j’en ai aussi un de la marque Bonneterre en stock). C’est un peu moins pratique que les dosettes et ça demande un peu plus de nettoyage au quotidien, mais ça reste simple à utiliser (et le café est très bon).

J’ai aussi réduit ma consommation de café quotidienne à 2 tasses quand je suis chez moi toute la journée et une seule quand je travaille depuis que j’ai épuisé mon stock de sticks. Au travail, j’emporte un thermos de thé que je me prépare le matin pour la récréation et le midi je me prépare un thé dans la cuisine de l’école (comme j’ai un poste fixe cette année, c’est plus simple d’avoir mes petites habitudes). Néanmoins, je regrette parfois de ne pas avoir choisi un autre modèle de cafetière qui pourrait me permettre de préparer un bon thermos de café pour le travail, ça me serait utile d’y avoir un café à mon goût parfois.

Posted on
Categories: