Cover Image

En ce moment, je lis beaucoup de livres mettant en lumière des personnages principaux homosexuels, et c'est suite à une recommandation d'Amazon que je suis tombé sur ce livre.

Comment réparer un cœur mécanique de J.C. Lillis nous rapporte l'histoire de Brandon, un jeune homme élevé dans la religion, homosexuel, qui décide de partir en voyage pour suivre un cycle de conventions autour de sa série télévisée favorite avec sa meilleure amie et Abel, un autre fan de la série dont il est secrètement amoureux.

Cet ouvrage fait la part belle aux fanfictions, ces récits créés par des fans autours d'œuvres culturelles originales, et utilise ainsi une partie du lexique de ce milieu. (Le lexique est d'ailleurs donné en début d'ouvrage pour ne pas être perdu). Brandon et Abel veulent d'ailleurs grâce à leur voyage mettre un terme aux fanfictions mettant ensemble leurs personnages préférés de la série Castaway Planet.

Ce voyage est aussi l'occasion pour Brandon d'échapper à sa famille très pieuse qui n'accepte pas son homosexualité. Néanmoins, l'éducation religieuse qu'il a reçu le poursuit durant tout le voyage par le biais d'une voix intérieure, qui n'est autre que celle du prêtre de sa paroisse.


J'ai moyennement apprécié ce livre. Je lui ai trouvé quelques lenteurs et des passages difficiles à comprendre, non pas par le vocabulaire utilisé, mais car l'action racontée était confuse et que je n'arrivais pas à savoir quel personnage faisait l'action ou disait les paroles. De plus, les voix intérieures du personnage de Brandon sont rapportées comme des paroles de personnages, mais avec une mise en forme spéciale (gras ou italique selon les moments), ce qui casse le récit et m'a embrouillé plus d'une fois.

De plus, je n'avais pas réalisé à la lecture du synopsis que ce livre parlerai autant de religion, il s'agit d'une part importante de la vie de Brandon, et c'est clairement un sujet qui ne m'intéresse pas plus que ça.

Pour finir sur les points négatifs, l'édition numérique vendue par Amazon était truffée d'erreurs en tous genre (conjugaison, accords, mots mal écrits), ce qui m'a interrompu dans ma lecture à plusieurs reprises. Pourtant, je ne suis pas un as de la langue française, il faut y aller pour que ça me saute aux yeux de cette façon.

Pour nuancer un peu mes propos, je vais tout de même donner un point positif de ce livre : la représentation des fandoms, les communautés de fans. C'est un domaine que je connais peu, mais j'ai apprécié la façon dont ces fandoms étaient rapportés dans le livre, par le biais de messages de chats, avec leur langage SMS, les erreurs de langue (voulues, ici) et les exagérations des personnes... il ne manquait que les emojis et c'était parfait. Dommage qu'il ne s'agisse que d'une partie très infime du livre.