Carry On - Rainbow Rowell

Carry On - Rainbow Rowell

Spinoff de la série de romans « Fangirl » (que je n’ai pas lu), « Carry On » est un roman en 1 tome, pouvant être lu indépendamment sans connaître le reste de la série, je m’y suis donc lancé.

L’histoire de Carry On suit principalement Simon Snow, le magicien le plus puissant de tous les temps dans un univers qui ressemble beaucoup à Harry Potter. Ce personnage principal est dans sa dernière année d’étude dans la seule école de magie du Royaume-Uni et affronte avec son amie Penelope, sa petite-amid Agatha et son colocataire Baz le terrible Humdrum qui efface progressivement la magie du pays.

Ma première impression avec ce livre ne fut pas bonne. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, j’avais juste entendu parlé du livre comme étant la fan fiction écrite pas un des personnages de Fangirl, et lors des premiers chapitres, je me suis réellement demandé s’il ne fallait pas avoir lu cette série de livres avant. J’avais l’impression d’être perdu, j’étais projeté dans un univers qui me semblait familier (il y a énormément de points communs avec la série de livres Harry Potter) mais également très incertain. On nous explique beaucoup de choses dès les premiers chapitres, mais j’avais tout de même l’impression de manquer d’énormément d’éléments pour comprendre. Il faut s’accrocher à cette lecture pour saisir quasiment jusqu’à la fin ces éléments qui expliquent ce monde magique, qui est finalement bien différent de ce qu’il parait au premier abord.

Une fois ce premier aspect déplaisant passé, j’ai trouvé un certain plaisir à avancer dans l’histoire. Les personnages ne sont pas lisses, même parfois assez agaçants, mais on s’y attache, ils ont leurs petits défauts comme tout le monde. J’avais aussi envie de comprendre plus le monde magique développé dans cet ouvrage qui s’est révélé plus complexe et plus sombre que ce qui était décrit dans les premiers chapitres. Le changement de narrateur à chaque chapitre ou presque fait progresser l’histoire de manière intéressante, d’autant que l’identité d’une des narratrice n’est révélée qu’au dernier quart de l’ouvrage et permet de comprendre mieux l’histoire dans son ensemble. L’auteure a d’ailleurs réussit à cacher plusieurs éléments importants de l’histoire, la rendant particulièrement intéressante à découvrir sans que cela ne semble sorti de n’importe où (les indices étaient là) et sans que ça rende le récit compliqué (la lecture de ce livre est simple et agréable). Elle a réussi à conserver le suspens sur de nombreux points, sauf celui de l’histoire d’amour entre deux personnages —car il s’agit d’une histoire de romance— que l’on voit arriver à des kilomètres part le comportement du personnage principal et les nombreux obstacles décrits qui ne rendent leur future relation que plus évidente.

Pour conclure, il s’agit d’une bonne lecture détente, qui nécessite de s’accrocher un peu au début, mais quand on s’y est accroché, on avale les pages sans s’en rendre compte.

Posted on
Categories: