1 mois d’entrainements avec FizzUp

1 mois d’entrainements avec FizzUp

Voulant diversifier un peu ma routine d’entrainement, j’ai décidé de tester quelques applications de programme sportif pendant 1 mois, voici la première : FizzUp.

Présentation

FizzUp est une application française de remise en forme proposant divers programmes selon vos objectifs, votre niveau et le temps dont vous disposez. Mon objectif étant de prendre du muscle, j’ai un niveau moyen et je m’entraine plus de 3 fois par semaine, l’application me propose donc son programme « Malibu ».

La séance d’entrainement d’une vingtaine de minute commence toujours par une phase d’échauffement pour préparer les articulations et faire monter tranquillement le rythme cardiaque. Suite à cet échauffement, vous avez un ou deux blocs d’entrainement qui vise à entrainer une partie spécifique de votre corps à chaque fois. Une fois le corps de l’entrainement réalisé, l’application vous propose différents modules complémentaires si vous avez encore de l’énergie, mais attention, cette fois-ci c’est uniquement pour les abonnés prémium.

Pour adapter au mieux les séances, l’application vous fait passer un test de positionnement au début du programme, ce qui ne va pas lui empêcher de vous proposer parfois des blocs un peu trop compliqués, surtout au niveau des exercices d’abdominaux (mais c’est mon point faible et je déteste les exercices pour les faire travailler que je trouve trop douloureux en général).

Vous avez aussi la possibilité, si vous êtes abonnés prémium, d’effectuer des entrainements indépendants pour travailler plus en profondeur certains muscles, de relever des défis ou même de faire de la méditation.

Tous les exercices sont expliqués visuellement par une très courte vidéo sans son qui tourne en boucle durant le moment où vous réalisez l’exercice où vous pouvez voir une véritable personne (je précise car d’autres applications ont des gifs ou des modèles 3D) effectuer l’exercice.

Modèle économique

L’application est partiellement gratuite. Sans dépenser un centime et sans publicité extérieure, vous pouvez suivre les programmes et effectuer maximum un entrainement par jour, mais vous ne pourrez pas d’accéder aux entrainements supplémentaires, à la méditation, aux défis ou à certains programmes réservés aux abonnés.

L’application vous propose en permanence de vous abonner, ça en devient énervant. Au cours d’une journée d’utilisation, en réalisant un entrainement donc, l’application vous proposera 3 à 4 fois de passer à la formule prémium., que ce soit par des écrans dans l’application, par une notification ou par mail.

Pour les besoins de ce test, j’ai de toute façon pris l’offre prémium, qui coute 14,90€ pour 1 mois, les tarifs sont dégressifs si vous prenez plus longtemps, et l’application peut aussi vous proposer des réductions.

Au bout d’un mois

Après avoir réalisé les 3 semaines de l’entrainement « Malibu » en un peu moins de deux semaines, un nouveau test de positionnement de fin de programme permet de voir la progression sur chaque exercice. L'application m'a ensuite proposé de refaire à nouveau le même programme (sachant que la réalisation aurait été plus compliquée suite au test précédent). Voulant tester un autre programme, mais ayant toujours le même objectif, je me suis tourné vers le programme « Malibu 2 » (il en existe 4 dans la série), que j'ai également réalisé en un peu moins de 2 semaines. Les résultats sont visibles, on se sent un peu plus tonifié au niveau des muscles travaillés, ce qui m'a valu un compliment de la part de mon chéri, et l'évaluation de fin de programme permet de bien se rendre compte la progression effectuée. Les séances sont toujours aussi fatigantes et on travaille bien le cardio également. Pour terminer ce mois d'utilisation, j'ai effectué le programme « Break », qui vise à laisser son corps se reposer un peu avec 4 séances d'exercices simples et à faible intensité, tout en continuant les entrainements spécifiques pour les tractions que j'ai commencés lors de l'achat d'une chaise romaine.

À noter la grande quantité de programmes disponibles pouvant être utilisés en fonction des situations, comme des programmes pour épargner certaines parties du corps où on a mal, d'autres utilisant du matériel spécifique (sangle de suspension, haltères…), d'autres en fonction du lieu (entrainement en extérieur avec du mobilier urbain), ou de la situation personnelle (pour femme enceinte, pour arrêter de fumer…).

Je vais quand même relever un point négatif à cette application : lorsque l'on ajoute du matériel, comme une barre de traction (ou une chaise romaine, qui permet de faire des tractions) par exemple, l'application va remplacer un exercice du programme pour tirer parti de ce nouveau matériel. Malheureusement, il n'y a pas de nouveau test de positionnement spécifique pour ce nouveau matériel et l'application utilise le nombre de répétitions de l'exercice remplacé, ce qui lui a amené à me faire faire 17 tractions supination (x3 ou x4) à chaque entrainement, sachant que je n'en avais pas fait depuis plus d'un an et que j'avais du mal à en réaliser 10. Donc si vous ajoutez du matériel, faites-le entre deux programmes et pas au milieu.

La prochaine en test : Runtastic Results

Posted on
Categories: